top of page

"Dénudée, la musique l’est dans son entier parfois.
La photo de pochette  ne le cache pas, et le morceau d’introduction le laisse entendre.

Ensuite, s’organisent les autres pièces autour des arpèges ou des phrases percussives du piano, en moments musicaux à la fois différents et frères, où se glisse par deux fois la voix humaine.

S’il s’agit d’une musique de climat, c’est bien du printemps dont il s’agit, moment de naissance de la vie et du disque.
Couleurs et images surgissent au détour des traits secs de la batterie ,et de l’archet envoûtant.

La retenue de l’orchestration, comme dans le très beau « Nature », le parti pris de dépouillement récurrent nous conduit sur les rives naturelles du son.

Les références ne sont certes pas absentes, de Satie à Gurdjieff, du Pink Floyd originel à Steve Reich, du jazzy « Plume » à un folklore imaginaire européen de ce temps, mais au-delà, tout est réuni pour offrir à l’auditeur liberté et plénitude.

Le plaisir d’être ensemble et d’être au monde, émane de ces enregistrements aux arrangements discrets et élégants, laissant place à l’essentiel, à la Musique.

Un premier disque s’achevant sur « Présence », rappelant que les éléments menacent parfois de se déchaîner.
Son arrêt "cut" nous fait basculer dans le vide d’un silence puissant. Continuer, ou recommencer ? l’invite est forte."

Philippe Martin 

Piano Zen
PIANO ZEN.jpg

Bodhy

Valse D'hiver

Maria 

Chelsea valse

Extraits des 9 compositions 

bottom of page